R. c. Boudreau, 2024 CSC 9 (40810)

La juge Côté: «Ayant examiné les motifs, rendus oralement, de la juge du procès pour déterminer si le verdict a été vicié par un raisonnement illogique ou irrationnel au sens des arrêts R. c. Beaudry, 2007 CSC 5, [2007] 1 R.C.S. 190, et R. c. Sinclair, 2011 CSC 40, [2011] 3 R.C.S. 3, nous sommes d’avis de rejeter l’appel. Avec égards, même si la juge aurait pu s’exprimer plus clairement par moments, l’appelant ne fait pas voir une erreur révisable, car l’inférence de la juge repose sur toute la preuve. En particulier, il n’y a pas d’erreur révisable à l’égard du témoignage de la plaignante quant à la position de sa voiture au moment de la collision. Ainsi, et essentiellement pour les motifs de la majorité de la Cour d’appel, nous rejetons unanimement l’appel.»