La bénéficiaire de la pension alimentaire ayant dilapidé les biens qu’elle a reçus en guise d’égalisation et possédant un faible revenu personnel — Le caractère discrétionnaire du par. 15.2(1) oblige t il le tribunal à ordonner une garantie sous forme d’assurance vie chaque fois qu’une ordonnance alimentaire est rendue au profit d’un époux? — Le tribunal peut il le faire en l’absence de preuve ou sans tenir compte de quelque facteur que ce soit? — Le juge peut-il ordonner au payeur de contracter à titre de garantie une police d’assurance vie qui n’existait pas au moment de la demande ou de l’appel? — Le tribunal est-il tenu d’invoquer l’exception fondée sur les besoins au cumul de pension établie dans la décision Boston lorsque la bénéficiaire de la pension alimentaire n’a aucunement tenté d’utiliser les biens en guise d’égalisation afin de générer un revenu? — La Cour suprême du Canada rejette la demande d’autorisation 02/18/2021 — Supreme Advocacy agissait comme correspondant pour le demandeur.